Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 21/07/2017- Mali, Niger, Burkina Faso, Sénégal : Kidal, Coris Bank, mine, infrastructure, Hassane Seydou …)

Mali : retour encore manqué de l’administration à Kidal
 
Le retour de la présence de l’administration malienne à Kidal ne s’est pas réalisé le 20 juillet comme initialement prévu. Le ministre malien de la défense Tiénan Coulibaly a indiqué que les ex-rebelles de la CMA, les groupes armés loyalistes et le gouvernement devaient d’abord signer mercredi un cessez-le-feu préalable au retour de l’Etat à Kidal. Mais les groupes armés se sont ravisés au dernier moment. Ce retour de l’administration et de l’Etat à Kidal, fief des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), était conditionné par la signature du cessez-le-feu entre le gouvernement et les groupes armés.
 
Burkina Faso : Coris Bank met 12 millions de dollars dans un projet de mine d’or
 
Le holding bancaire Coris Bank International (CBI) basé à Ouagadougou, s’est engagé à octroyer un financement de 12 millions de dollars pour le projet d’exploitation de la mine d’or Makabingui au Sénégal, selon des informations relayées par financial Afrik. Cette mine d’un potentiel de 171 000 onces d’or contenu, sera exploitée par la compagnie australienne Bassari Resources Ltd.Selon les responsables de la banque, le prêt octroyé via la filiale sénégalaise de CBI, au taux d’intérêt de 9% par an, représente le total des dépenses en capital estimées pour ce projet d’une durée de vie de mine de 3,4 ans qui produira 50 000 onces d’or par an.
 
Sénégal : la BAD met 120 milliards dans le Train Express Régional
 
Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, procède, avec Adalbert Nshimyumuremyi, Représentant Résident de la BAD par intérim au Sénégal, à la signature d’une Convention de financement sur le TER pour un montant de 120 milliards de francs CFA, ce vendredi 21 juillet 2017, rapporte l’Aps.
 
Niger : le maire de Niamey révoqué par un décret présidentiel
 
Le maire de Niamey, la capitale nigérienne, Hassane Seydou, a été révoqué par un décret pris le 20 juillet 2017 en conseil des ministres, a indiqué un communiqué gouvernemental lu à la radio d’Etat. « M. Hassane Seydou, maire président du conseil de ville de Niamey est révoqué de ses fonctions », précise le communiqué qui ne précise pas les raisons de cette sanction.