Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 23/01/2018 – Sénégal, Burkina Faso, Mali : éducation, Partenariat mondial, protection civile, mine.

Sénégal : plusieurs chefs d’Etat attendus au sommet du Partenariat mondial pour l’éducation

Au moins sept chefs d’état, les dirigeants des deux plus importantes organisations du monde et une star planétaire de la musique sont attendus le 2 février 2018 à Dakar, à la troisième Conférence internationale de reconstitution des fonds du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), révèle le Soleil (quotidien national sénégalais). Cette conférence a pour but de récolter 3,1 milliards de dollars sur la période 2018-2020, afin de pouvoir financer l’éducation des centaines de millions de filles et de garçons qui, à travers le monde, n’y ont toujours pas accès.

Sénégal : 2130 victimes sur les routes en 2014 et 2017
 
Les accidents de la circulation ont provoqué sur une période de trois ans (2014-2017) une perte en vie humaine de 2130 personnes sur les routes, soit une moyenne annuelle de 532 morts par an. «C’est trop pour une population une population de 14 millions d’habitants, un parc automobile de 600 mille véhicules. Quand on fait le ratio, on est de très mauvais élèves » souligne le directeur exécutif de la nouvelle prévention routière du Sénégal, Matar Faye, cité par la presse sénégalaise.   
 
Burkina Faso : signature d’un accord de 102 milliards FCFA avec la Suède
 
Le gouvernement burkinabé et suédois ont procédé à la signature d’un accord d’un montant de 102 milliards FCFA pour un soutien de développement, selon un communiqué du ministère de l’économie et des finances. L’objectif de cet accord est d’accompagner le gouvernement burkinabè dans la lutte contre la pauvreté et d’augmenter la résilience des populations, selon l’ambassadeur de la Suède au Burkina Faso, Eva Emneus. Il s’étend sur la période de 2018-2022.
 
Mali : ouverture d’une nouvelle mine d’or en février
 
Le gouvernement malien a annoncé ce mardi 23 janvier 2018 l’ouverture d’une nouvelle mine d’or de Fekola (Ouest) le 3 février prochain, selon une information rapportée par l’Agence de presse africaine. « Avec une durée de vie de 12 ans, la mise devrait produire annuellement 350 000 onces sur les 7 premières années, soit 11 tonnes d’or et 250 000 onces sur les cinq ans suivront » a indiqué le président du groupe B2GOLD Mali, Mamadou Diarra, cité par la même source.