Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 27 /11/2017- Sénégal, Mali, Niger, Burkina Faso : migration, élections, collectivités locales, infrastructures, commerce, libre-échange.

Sénégal : 2499 sénégalais rapatriés de Libye depuis janvier 2017
 
L’Etat du Sénégal a rapatrié de différent pays au moins 2499 Sénégalais depuis janvier 2017, selon une annonce du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba. « De janvier à aujourd’hui, 2499 sénégalais ont été rapatrié. Ils ont l’assistance juridique et pécuniaire de l’Etat du Sénégal qui remet une enveloppe de 100 000 FCFA afin qu’ils puissent aller tranquillement chez eux », a-t-il précisé, cité par l’Agence de presse sénégalaise.
 
Mali : l’élection des conseillers des collectivités territoriales reportée
 
La date de l’élection des conseiller des collectivités territoriales prévue le 17 décembre prochain a été reportée en avril 2018 pour des raisons sécuritaires, selon une annonce du gouvernement malien. « Le gouvernement malien veut des élections inclusives dans un climat apaise. Un report de la date s’imposait » a expliqué le ministre de l’administration territoriale, Tiéman Hubert Coulibaly, cité par la presse malienne.
 
 
Niger- Burkina Faso : la BAD met 107 millions de dollars pour la réhabilitation d’un tronçon routier
 
La Banque africaine de développement (BAD) va débloquer une enveloppe de 107 millions  de dollars pour  financer la construction et la réhabilitation d’un tronçon routier de 218 km connectant le Burkina Faso au Niger, a-t-on appris d’un communiqué de l’institution panafricaine. La contribution de la banque basée à Abidjan représente environ  47% du coût global estimé à 225 millions  de dollars. La réalisation des infrastructures du projet comprend la construction d’une nouvelle route de 50 km et la rénovation de 168 autres km dégradés. Les travaux sont cofinancés par l’Union européenne et le Japon à hauteur de 38 %. L’Etat burkinabé apportera 14 % du portefeuille global.

Afrique : vers l’adoption du libre-échange continental en décembre
 
Une zone de libre-échange continental, en cours de négociation entre les Etats africains, devrait être adoptée en décembre prochain à Niamey, a déclaré le Directeur des Affaires économiques de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr René N’Guettia Kouassi, cité par APA. « La zone de libre-échange continental, c’est pour que les biens et les marchandises circulent sans taxes en Afrique. C’est en négociation actuellement et cela va être signé en décembre à Niamey », annonce-t-il