Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 27/12/2017- Sénégal, Gambie, Côte d’Ivoire, Gambie, Bénin : justice, procès, Hubert Oulaye, coopération, sécurité.

Sénégal : le procès de 32 présumés « jihadistes » renvoyé en février 2018  

Le procès de 32 présumés « djihadistes », ouvert ce mercredi 27 décembre 2017 devant le tribunal correctionnel de Dakar, a été renvoyé au mois de février 2018, rapporte la presse sénégalaise. Ils sont inculpés pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et blanchissement de capitaux dans le cadre d’activités terroristes, en bande organisée, d’actes terroristes par menace et complot et d’apologie du terrorisme et financement du terrorisme en bande organisée », précise la même source.

Côte d’Ivoire : un ancien ministre de l’ancien président Gbagbo condamné à 20 ans de prison

La Cour d’assises d’Abidjan a condamné à vingt ans de prison l’ancien ministre (sous Laurent Gbagbo), Hubert Oulaye, pour complicité d’assassinat de dix-huit personnes, dont sept soldats de l’ONU en juin 2012, rapporte l’AFP. « Pour une démocratie comme la nôtre qui veut sortir de la crise post-électorale de 2011, on est en train de créer un précédent extrêmement grave. Ceux qui viendront après ce pouvoir vont vouloir faire la même chose en se vengeant », a indiqué Rodrigue Dadjé, un des avocats de Hubert Oulaye, cité par la même source.

Gambie : 75 millions de dollars pour des projets d’infrastructure  

Les gouvernements gambien et chinois ont parachevé un accord d’un montant de 75 millions de dollars dans le cadre d’une coopération entre le deux pays. Ces fonds seront affectés à des projets d’infrastructure, notamment la construction d’un pont sur le point de passage de Fatoto-Passamas (est), selon les informations relayées par l’Agence de presse africaine (APA).

Bénin : adoption d’une loi portant fusion de la police et la gendarmerie

L’Assemblée nationale béninoise a adopté une loi portant création d’une police républicaine, fusionnant la police et la gendarmerie, selon une information rapportée par l’Agence Xinhua. « Cette police républicaine consacre désormais la fusion de la police et de la gendarmerie nationale en une force unique sécuritaire visant à apporter une solution à la criminalité et toutes ses formes auxquelles les populations  béninoises font face quotidiennement » a expliqué Alix Agbélessessi, président de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme.