Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 30/01/2018 – Côte d’Ivoire, Ghana, Sénégal, Liberia : grève, santé, agriculture, George Weah, humanitaire.

Sénégal : grève de trois jours des médecins à partir de ce mardi

Le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) et plusieurs syndicats d’enseignants du Sénégal observent, à partir de ce mardi 30 janvier 2018, une grève de trois jours, pour exiger de l’Etat le respect des accords signés, entre autres. Selon le SAMES, son mouvement de trois jours «fait suite au dépôt d’un préavis de grève le 27 décembre pour dénoncer la non application des accords signés avec le gouvernement du Sénégal depuis le 31 mars 2014».

Côte d’Ivoire : ouverture annoncée d’une trentaine d’usines de traitement du riz

Le Directeur général de l’Office national pour le développement du riz (ONDR) Yacouba Dembélé a annoncé, le 29 janvier 2018, l’ouverture d’ici juin prochain de 30 usines de riz sur l’ensemble du territoire national visant à apporter un plus à la production locale. Les pays de l’Afrique s’imprègnent de l’expérience asiatique sur les succès de la chaîne de valeur du riz, à travers un atelier ouvert, lundi à Abidjan à l’initiative du Centre du Riz pour l’Afrique (AfricaRice).

Liberia : George Weah annonce la réduction de son salaire et une nouvelle constitution

A l’occasion de son premier «discours sur l’état de la nation» prononcé, le 29 janvier 2018, devant le Sénat et l’Assemblée nationale, le nouveau Président du Libéria, George Weah, a annoncé son intention de réviser la Constitution du pays, mais également de réduire son salaire et ses primes de 25%. A travers cette révision de la Constitution, George Weah souhaite notamment supprimer une disposition réservant la citoyenneté aux « personnes de couleur » qu’il juge «inutile, raciste et dépassé».

Côte d’Ivoire – Ghana : plusieurs réfugiés ivoiriens regagnent leur pays

Une soixantaine d’Ivoiriens ayant trouvé refuge au Ghana et au Togo au plus fort de la crise post-électorale sont retournés au pays, à travers un rapatriement volontaire du Service d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (SAARA). Cités par APA, des responsables de cette structure, ont indiqué que plusieurs rapatriés sont arrivés dans un camp de transit à Abidjan, où ils ont exprimé leur joie de retrouver leurs proches, leurs familles et leur terre natale.