Les brèves en Afrique de l’Ouest à 13H00 GMT- le 31/07/2017- Sénégal, Niger, Bénin, Burkina Faso : Wari, Tigo, santé, artisanat.

Sénégal : rachat de Tigo Sénégal, Wari rate le coche.

Le groupe Wari a finalement échoué dans son rachat de la filiale sénégalaise de l’opérateur téléphonique Millicom qui exploite la marque Tigo. Dans un communiqué parvenu à Ouestafnews, Millicom annonce la vente de ses actifs au Sénégal à un consortium formé par le groupe Teyliom (propriété de l’homme d’affaires sénégalais Yérim Sow), NJJ, un holding basé en France et Sofima (propriété de Axian group). Dans son communiqué daté du 31 juillet 2017, Millicom n’a pas fourni de détails sur les raisons de l’échec de l’opération avec Wari.

Niger : l’hépatite E fait un lourd bilan

Au Niger, le triste bilan de l’épidémie d’hépatite E inquiète les organisations humanitaires. Depuis le mois de janvier, la maladie a tué 38 personnes dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays. La situation ne s’arrange pas au Niger sur le front de l’épidémie d’hépatite E. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU annonce que plus de 1 400 cas d’infections d’hépatite E ont été enregistrés au cours des six derniers mois. Frontalière avec le Nigeria, la région de Diffa abrite plus de 300 000 réfugiés qui fuient la menace Boko Haram.

Bénin : un fond développement pour l’artisanat 

Le gouvernement béninois va mettre en place un Fonds de développement de l’Artisanat (FDA) pour redynamiser le secteur, selon un communiqué gouvernemental. La mission de ce fonds est de relever le niveau d’organisation et de compétitivité des entreprises artisanales, par la mise en place de mécanismes de mobilisation de ressource destinées à assurer la transformation qualitative de l’environnement économique des artisans, indique la même source.

Burkina Faso: un ministre exclu de son parti 

Le ministre burkinabé de la Culture et du tourisme, Tahirou Barry, a été exclu de son propre parti politique, Parti pour la Renaissance nationale (Paren, majorité) qu’il dirigeait depuis 2010, selon une motion d’exclusion du parti. « Il a accaparé le parti. Il ne rendait compte de rien au fondateur (du parti) ni au conseil consultatif, jamais convoqué, jamais consulté » indique la même source, citée par l’AFP.