Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 01/11/2017- Liberia, Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo : élections, présidentielle, Charles Brumskine, infrastructures, AIBD, mines, revenus, ITIE, commerce

 
Liberia : suspension du second tour de la présidentielle
 
Le second tour de l’élection présidentielle prévu la semaine prochaine au Liberia est suspendu, selon le site francophone de la BBC. Selon la même source, les magistrats de la Cour suprême chargés d’examiner les allégations de fraude formulées par Charles Brumskine, candidat éliminé au premier tour, lui ont demandé de présenter son dossier, ce mercredi 1er novembre 2017. Le second tour initialement prévu mardi prochain devrait opposer le favori, l’ancien footballeur George Weah à l’actuel vice-président Joseph Boakai.
 
Côte d’Ivoire : gain de trois places au Doing business 2017
 
Le Groupe de la Banque Mondiale a lancé le mardi 31 octobre 2017 la quinzième édition du Rapport Doing Business (DB2018), initié en vue d’étudier la facilité de faire des affaires dans le monde, autour du thème « Réformer pour créer des emplois ». Ce rapport indique que la Côte d’Ivoire occupe la 139e place sur 190 pays. S’il est vrai qu’elle se classe 2eme au niveau ouest africain derrière le Ghana (120e), la Côte d’Ivoire pour la 2eme année consécutive sort du Top 10 des pays les plus réformateurs, qu’elle avait intégrée en 2016.
 
Sénégal : l’aéroport de Dakar va être cédé à l’armée
 
L’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar va être transformé en aéroport militaire, avec le transfert de ses activités celui de Diass, qui doit démarrer ses activités le 7 décembre prochain, a révélé le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye. « Le président de la République a pris une décision, immédiatement et de façon concomitante. Avec l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne(AIBD), l’aéroport Léopold Sédar Senghor (LSS) passera une nouvelle vie et deviendra un aéroport militaire », a-t-il annoncé à l’issue d’un conseil interministériel consacré à la mise en service de l’AIBD.
 
Sénégal : les revenus en provenance du secteur des mines passent de 67 à 116 milliards en deux ans (rapport)
 
Des revenus d’environ 116,8 milliards de francs CFA ont été générés par le secteur extractif pour l’année 2016 au Sénégal, annonce-t-on officiellement. Selon un rapport de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le secteur minier est le premier contributeur aux revenus tirés du secteur extractif avec un total de 107,4 milliards de francs CFA, soit 92% des recettes budgétaires provenant du secteur extractif. Les revenus provenant du secteur des hydrocarbures (pétrole et gaz) s’élèvent à 9,4 milliards de francs CFA, note le texte. Les revenus générés par le secteur extractif sont passés de 67,5 milliards FCFA en 2014 à 116,8 milliards FCFA en 2016, relève le rapport.
 
Togo : faible augmentation du volume commercial
 
Au Togo, les échanges commerciaux ont connu une amélioration durant la décennie se terminant en 2015, le poids du commerce est passé de 91% du PIB en 2006 à 95 % en 2015, révèle le panorama de l’Aide pour le commerce 2017. Selon ce document relayé par Agence Ecofin, cette performance a été  plus ou moins portée par  la forte progression de l’ensemble flux commerciaux. Les exportations de services ont cru de 178% tandis que les importations sont ressorties avec une hausse moins conséquente (43%).Si les services ne représentaient que 20% des exportations globales en 2006, ils se sont améliorés à 30% en 2015. Et ne représentent que 15% des importations contre 22% en 2006. Le solde des services s’en est ainsi trouvé renforcé. Par contre, en 2015, la balance des biens s’est dégradée en valeur relative. Une détérioration marquée par une hausse de 115% pour les importations de biens et de seulement 60% pour les exportations.