Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 04/06/2017- Sénégal, Niger, Ghana, Bénin : Médias, téléphonie, régulation, orpaillage …)

Sénégal : le groupe Wari adhère à la Commission Afrique de la Chambre de commerce américaine
 
Le groupe Wari  a annoncé ce mardi 04 juillet 2017 son adhésion à la Commission Afrique de la Chambre de commerce américaine. Le fondateur et président-directeur général du groupe, Kabirou Mbodje, devient par ailleurs membre du Conseil d’administration de la Commission. La Commission Afrique de la Chambre de commerce américaine compte notamment dans son conseil d’administration les Nigérians Aliko Dangote (Dangote Group), Aigboje Aig-Imoukhuede (Coronation Capital), Kenny Odogwu (Royal Exchange Plc), Jim Ovia (Zenith Bank).
 
Niger : le journaliste Ali Soumana placé sous mandat de dépot
 
Le journaliste Ali Soumana interpellé depuis le 29 juin a été placé sous de dépôt ce mardi 04 juillet pour un présumé vol de document judiciaire, selon le site actuniger. Fondateur du journal ‘’Le Courrier’’, M. Soumana est poursuivi pour soustraction frauduleux de document dans une procédure.
 
Bénin : une amende de 500 millions infligés à deux opérateurs mobiles
 
Deux opérateurs de téléphonie mobile ont été condamnés à payer des amendes de plus de 500 millions  FCFA par l’Autorité de Régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). La société Spacetel Benin SA qui exploite le réseau MTN écope d’une amende de 492.317.754 FCFA. Le deuxième opérateur de téléphonie mobile sanctionné est Glo Mobile Benin, sommé de payer au trésor public 31.167.436  FCFA. Les sanctions de l’ARCEP Bénin interviennent après un audit qui a porté sur les « taux de coupures », les « taux de communications réussies » et les « taux de blocages en 2G », dans plusieurs localités du pays.
 
Ghana : effondrement d’une mine d’or, 17 mineurs portés disparus
 
Des équipes de secours sont toujours à la recherche de 17 mineurs après l’effondrement survenu le 02 juillet d’une mine d’or dans le sud-ouest du Ghana, rapporte l’agence de presse ghanéenne (GNA). La mine abandonnée profonde de plus de 80 mètres est située à Prestea-Nsuta, à environ 320 km à l’ouest d’Accra, la capitale.