Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 04/10/2017- Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire : transport aérien, budget, économie, diaspora, Minusma.

Sénégal : en attendant, Conakry et Bamako, Rwandair lance la liaison Dakar-Kigali
 
Cette nouvelle ligne commerciale «va accroître le volume des échanges commerciaux entre le Sénégal et le Rwanda et rapprocher davantage l’Afrique de l’Ouest d’une part et l’Afrique de l’Est et du Centre», a estimé l’ambassadeur rwandais à Dakar, Mathias Harebamungui, cité par l’Aps. La compagnie qui dispose d’une flotte de 12 types d’avion, projette d’ouvrir une ligne à Bamako et Conakry vers la fin de l’année de l’année en cours, rapporte l’Aps.
 
Côte d’Ivoire : le gouvernement s’entend avec le FMI sur le déficit budgétaire
 
Le Fonds monétaire international (FMI) et le gouvernement ivoirien se sont entendus sur une série de mesures de politique budgétaire visant principalement à faire baisser le déficit budgétaire à 3,75% du PIB en 2018, rapporte Agence Ecofin. Selon la même source « c’est l’un des principaux points d’accords obtenus par la mission du FMI, qui a séjourné Abidjan du 19 septembre au 3 octobre 2017 ».
 
Afrique : reprise à la hausse des envois de fonds (banque mondiale)
 
Les envois de fonds dans les pays en développement vont repartir à la hausse en 2018 après une année de baisse, selon une prévision de la Banque mondiale publié le 03 octobre 2017. Selon la même source il est attendu une dans les pays en développement hausse de 4,8% soit 450 milliards de dollars, une embellie à mettre au compte de la reprise de l’activité économique dans la zone Euro, en Russie et  dans une moindre mesure, aux Etats-Unis. L’Afrique de l’ouest devrait selon la banque, enegistrer de fortes rentrées notamment pour le Nigeria, le Sénégal et le Ghana.
 
Mali : plus de 70 attaques menées contre la Minusma et l’armée malienne, en moins de deux mois (Onu)
 
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a indiqué que « 39 soldats maliens ont été tués de la mi-juillet à septembre contre 33 d’avril à juin, ajoutant que « es conditions de sécurité se sont sensiblement dégradées ». Selon lui, des 75 attaques menées par les groupes « extrémistes violents et les terroristes » de mi-juillet à septembre, 44 ont visé les Forces de défense et de sécurité maliennes, 21 la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) et 10 la Barkhane contre 23 visant les Forces de défense et de sécurité maliennes, 11 la Minusma et 3 Barkhane d’avril à juin.