Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 05/09/2017- Sénégal, Mali, Niger, Nigeria, Côte d’Ivoire : sécurité, Onu, climat, inondations, agriculture, Boko Haram.

Mali : le Conseil de sécurité adopte un régime de sanctions contre les entraves à la paix  

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies a adopté, ce mardi 5 septembre 2017 une résolution créant un régime général de sanctions contre les entraves au processus de paix et de réconciliation au Mali. Le texte prévoit entre autres sanctions, des gels d’avoirs et des interdictions de voyages contre les individus ou entités reconnus coupable d’obstructions à la mise en œuvre de l’accord de paix.

Niger : alerte aux inondations dans la capitale, Niamey

L’Autorité du bassin du fleuve Niger (ABN) a lancé ce mardi 5 septembre 2017, une alerte sur des risques d’inondation dans la capitale du Niger Niamey, où des pluies torrentielles ont déjà fait 17 morts au cours du mois de juin dernier. « Les risques de montée d’eau rapide sont réels, la vigilance doit être de mise », prévient l’ABN, qui a lancé “l’alerte jaune” (le plus bas des trois niveaux d’alerte).

Nigeria : Boko Haram a fait 400 victimes civiles depuis avril 2017

La recrudescence des attaques du groupe jihadiste nigérian Boko Haram a fait près de 400 victimes civiles depuis le mois d’avril 2017, « soit plus du double que durant les cinq mois précédents », a annoncé ce mardi 5 septembre 2017, l’organisation de défense des droits humains, Amnesty International. « La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils au cours des cinq derniers mois », a précisé Amnesty international dans un communiqué.

Sénégal : démission du gouvernement

Le premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a présenté ce mardi 5 septembre 2017 sa démission et celle de son gouvernement au président de la République qui l’a accepté. Selon la présidence sénégalaise un nouveau gouvernement sera « formé dans les prochains jours ».

Côte d’Ivoire : hausse prévue de la production de cacao (Icco)

L’Organisation internationale de cacao (Icco) a dans une nouvelle prévision,  augmenté de 30.000 tonnes la production de cacao en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, qui devrait atteindre 2,01 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, selon le bulletin officiel de l’institution pour le mois d’août 2017. Sur la campagne 2016-2017, la production en Afrique devrait atteindre 3,565 millions de tonnes contre 2,918 millions de tonnes en 2015-2016, en progression de 647.000 tonnes, selon l’Icco.