Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 06/09/2017- Sénégal, Burkina Faso, Liberia : Kémi Séba, Nathalie Somé, Défense, sécurité

Burkina Faso : la présidente du CSC sous mandat de dépôt

La présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso, Nathalie Somé a été placée sous mandat de dépôt ce mercredi 6 septembre 2017 pour détournements et malversations présumés portant sur plus d’un milliard FCFA, selon une information rapportée par la presse locale burkinabé. Cette arrestation intervient suite à l’incarcération du directeur administratif et financier du conseil supérieur de la magistrature, Souleymane Séré, poursuivi pour les mêmes faits, indique la même source.

Sénégal : l’activiste Kémi Séba expulsé du pays

Le Sénégal a décidé d’expulser de son territoire l’activiste Franco-béninois, Stéllio Gille Robert Capo Chichi alias Kémi Séba pour « menace grave pour l’ordre public », a annoncé ce mercredi 6 septembre 2017, le ministère de l’Intérieur. Selon le ministère, le président de l’ONG Urgences panafricanistes, « envisagerait de mener des actions préjudiciable à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique ». 

Libéria – Cedeao : une rencontre de trois jours sur la sécurité dans la zone Cedeao

Les chefs d’état-major des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) ont entamé ce mercredi 6 septembre 2017, à Monrovia trois jours de discussions, rapporte l’AFP. Cette rencontre vise à renforcer la sécurité dans la zone Cedeao confrontée à des violences électorales, au terrorisme ou à la piraterie, souligne la même source. 

Afrique : promesse de 280 millions de dollars pour lancer la révolution verte

L’Afrique va bénéficier d’un financement de 280 millions de dollars pour lancer sa « révolution verte », ont annoncé ce mercredi 6 septembre 2017 à Abidjan des bailleurs de fonds, rapporte l’AFP. Ce financement se fera dans le cadre du Partenariat pour la transformation agricole inclusive en Afrique, un projet financé pour l’essentiel par les Fondations Bill et Melinda Gates, Rockefeller et l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid).