Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 07/08/2017- Ghana, Guinée, Nigeria : corruption, justice, Diezanie Alison-Madueke, santé, Buhari, économie, élections.

Nigeria : des manifestants réclament le retour ou la démission de Buhari

Des manifestants se sont réunis ce lundi 7 août 2017 à Abuja, capitale nigériane, pour demander le retour ou la démission du président Muhammadu Buhari, qui séjourne à Londres (Angleterre) depuis trois mois pour des raisons médicales, rapporte l’AFP. Le président Buhari s’est rendu dans la capitale britannique le 7 mai dernier pour suivre des examens médicaux, laissant le pouvoir entre les mains de son vice-président Yémi Osinbajo.

Nigeria : la justice saisi une propriété de l’ex-ministre du pétrole, estimée à 37 millions de dollars

La justice a ordonné ce lundi la saisie d’un immeuble sis à Lagos d’une valeur de 37, 5 millions de dollars (20,8 milliards FCFA) appartenant Mme Diezani Alison- Madueke, l’ex- ministre du Pétrole sous le magistère de Goodluck Jonathan. Cette dernière poursuivie pour corruption a déjà été condamnée par contumace pour blanchiment d’argent par  la Commission de répression des crimes économiques et financiers (EFCC). En février 2017, la justice avait aussi saisi un montant de 110 millions de dollars (61,1 milliards FCFA) issus de divers comptes bancaires appartenant à Mme Alison-Madueke.

Ghana : une loi envisagée pour limiter le déficit fiscal

Le Ghana envisage l’adoption d’une loi qui limitera le déficit fiscal du pays à 5% du produit intérieur brut (PIB) au maximum. Selon le ministre d’Etat Yaw Osafo-Maafo (photo), ce texte baptisé « loi de la responsabilité fiscale » permettra de sanctionner les responsables publics qui dépasseraient les plafonds fixés pour les dépenses. Le but visé par cette loi est de remettre l’économie sur pied et de rendre tout retour en arrière, par quelque gouvernement que ce soit, impossible.», a déclaré le responsable dont les propos ont été relayés par Agence Ecofin. Il faut noter que cette mesure intervient alors que l’exécutif vise à ramener le déficit de 9,3% en 2016 à 6,3% du PIB, cette année.

Guinée : un président par intérim à la tête de la Ceni

La Cour constitutionnelle guinéenne a annoncé ce lundi 7 août 2017 avoir désigné le syndicaliste, Abdoul Aziz Camara, comme président par intérim de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), actuellement plongée dans une crise, selon une information rapportée par l’Agence de presse africaine.