Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 08/01/2018- Ghana, Burkina Faso : banque, coopération, santé, enfance, société, orpaillage.

Burkina Faso : Coris Bank annonce avoir injecté plus de 2000 milliards FCFA dans l’économie

Le groupe bancaire panafricain Coris Bank International (CBI) a injecté en dix ans d’existence, plus de 2 000 milliards de FCFA dans l’économie burkinabè selon les responsables de l’institution, cités par Financial Afrik Le financement des PME-PMI représente 60% de l’encours global de crédit, soit un total de  de 250 milliards de FCFA en 2016 et 307 milliards de FCFA en 2017. En termes d’impôts et de taxes reversés à l’Etat burkinabè, l’institution a récolté plus de 93 milliards de FCFA.

Burkina Faso : retrait du lait contaminé de Lactalis

Le ministère burkinabè de la Santé a annoncé le retrait sur le marché des produits de lait et de farine infantile contaminés, indique un communiqué dudit ministère. Le ministère recommande aux parents qui détiendraient des boîtes correspondantes (aux lots contaminés) de ne plus les utiliser et de les retourner dans les officines pharmaceutiques où ils ont été achetés avec leur ticket de caisse, souligne le communiqué, relayé par Xinhua. Le ministère précise qu’il a été informé des « cas de contamination par Salmonella Agona de lait et de farine infantile produits par la société Lactalis ».

Ghana : GCB et Attijarifawa signent un protocole d’accord

La banque ghanéenne GCB Bank Limited et la marocaine Attijariwafa Bank Group (AWB) viennent de signer un protocole d’accord pour élargir et consolider les transactions financières au Ghana, rapporte Financial Afrik. Selon l’accord, les deux institutions vont fonctionner comme des banques de correspondance, faciliter le financement du commerce, approfondir les marchés de capitaux et organiseront conjointement des missions commerciales destinées à renforcer le commerce et l’investissement entre le Maroc et le Ghana.

Ghana : plus de 800 orpailleurs clandestins arrêtés depuis fin juillet

La force conjointe (police/armée) mise en place pour lutter contre l’orpaillage traditionnel a mis aux arrêts 811 contrevenants à travers le pays au cours des six derniers mois, a-t-on appris de source officielle, ce lundi 8 janvier 2018. Au Ghana l’orpaillage clandestin est interdit par une loi entrée en vigueur depuis le 31 juillet 2017.