Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 09/05/2017- (Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Sénégal: fraude, développement, coopération, sécurité, transport …)

Sénégal : La Chine promet son appui au PUDC
 
Le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) promu par le gouvernement sénégalais va bénéficier de la contribution de la Chine qui va financer la réalisation de plus de 250 forages, selon une annonce du  Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne. Selon M. Dionne cité par l’APS.
 
Côte d’Ivoire : Saisie de 60 Kg d’ivoire en partance pour la Chine
 
Les autorités ivoiriennes ont annoncé ce mardi 9 mai 2017, la saisie de près de 60 kilogrammes d’ivoire, sept peaux de panthères entres autres produits à Abidjan.  

« Les produits concernés comprennent six défenses d’éléphants qui pèsent 41 kilogrammes, sept peaux de panthères et près de 150 objets sculptés en ivoire, pesant 18 kilogrammes » a déclaré le colonel Yamani Soro, directeur général des eaux et forêts dans des propos rapportés par l’AFP.

Ce dernier a précisé que la saisie effectuée lors de l’arrestation de « deux trafiquants » était en passe d’être « exportée vers la Chine ».
 
Togo : un crédit de la Banque mondiale pour améliorer le transport routier
 
Le Togo a reçu 18 millions de dollars de la Banque mondiale, un crédit destiné au renforcement des services de logistique commerciale dans le pays, a-t-on appris de source médiatique locale.

Selon les autorités togolaises, ce nouveau projet introduira des critères clairs pour la professionnalisation du transport routier et des services logistiques et appuiera les réformes pour la facilitation des échanges visant à réduire les délais d’immobilisation dans les ports et les temps de transit.
 
Bénin -Togo : lancement d’une opération conjointe de sécurisation
 
Le Togo et le Bénin ont entamé le 08 mai 2017 une opération conjointe de sécurisation sur leur ligne frontalière, a-t-on appris de source officielle.

Cette opération de quatre jours vise selon un communiqué du gouvernement béninois à assainir la zone frontalière et à renforcer la coopération en matière de lutte contre la criminalité transfrontalière.