Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 10/08/2017- Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Sénégal : Nord du Mali, Minusma, politique, Guillaume Soro, environnement.

Mali : l’Onu dénonce la présence de mineurs parmi les détenus de la CMA

Des enfants soldats sont présents dans les rangs de groupes armés s’affrontant dans le nord du Mali et des mineurs sont actuellement détenus par l’ex-rébellion à dominante touareg CMA dans son fief de Kidal, a indiqué ce jeudi l’ONU. « Nous avons pu établir que les groupes armés utilisaient des mineurs dans leurs rangs. Ce qui est extrêmement grave », a indiqué dans un communiqué le directeur de la division des droits de l’homme de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), Guillaume Ngefa. « Sur les 33 personnes actuellement détenues par la CMA à Kidal, huit sont des enfants », a-t-il ajouté.

Guinée : les accidents routiers font plus de cent morts au premier trimestre

Les accidents de la circulation ont fait un bilan de 120 morts au premier semestre de l’année en cours, selon les statistiques de la police nationale.  « Pour la seule zone de Conakry, il y a eu plus de 700 cas d’accidents avec plus de 50 personnes tuées et plus de 150 personnes blessées. A l’intérieur, 70  personnes ont été tuées dans les accidents de la circulation pour un total de plus de 120 morts », a  déclaré, Hamidou Babacar Sarr,  le directeur national de la Sécurité routière.

Côte d’Ivoire : naissance d’un mouvement de soutien à Guillaume Soro

Des partisans de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont annoncé jeudi la naissance d’un nouveau mouvement, dénommé l’Amicale des Forces Nouvelles (AFN). Les Forces Nouvelles sont l’ancienne rébellion menée par Guillaume Soro, lors de la décennie de crise qui a déchiré la Côte d’Ivoire entre 2002 et 2011. Ancien Premier ministre (2007-2012), membre du parti au pouvoir est un potentiel candidat à la succession du président Alassane Ouattara.

Sénégal : mise en place d’un comité de suivi sur l’interdiction du plastique

Le gouvernement a mis en place ce jeudi 10 août 2017 ministre de l’Environnement un comité interministériel pour le suivi de la loi sur l’interdiction du plastique, une mesure qui peine à se matérialiser malgré l’existence d’une loi plusieurs mois auparavant. Le comité de suivi et d’évaluation de la loi sur le plastique et de ses textes d’application regroupe l’ensemble des acteurs concernés par la production, l’importation, la commercialisation et la consommation du plastique, selon les informations fournies par l’APS.