Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 10/11/2017- Sénégal, Togo, Nigeria, Burkina Faso : sport, football, coopération, Wari, Millicom, budget, agriculture.

Sénégal : l’équipe nationale de football se qualifie pour la coupe du monde 2018
 
L’équipe nationale du Sénégal est qualifiée à la Coupe du monde 2018 en Russie. Les Lions ont validé leur ticket pour la Coupe du monde après leur victoire contre les Bafana Bafana d’Afrique du Sud (0-2). Après le Nigeria et l’Egypte, le Sénégal est le 3ème pays qualifié pour le mondial russe où le continent sera représenté par 5 nations. Demain samedi, la Côte d’Ivoire qui reçoit le Maroc se doit de gagner pour aller en Russie, dans le même moment la Tunisie aura besoin d’un seul point face à Lybie.
 
Nigeria : la Cedeao signe un accord avec l’Usaid
 
Un accord portant sur 31 millions de dollars a été signé ce vendredi 10 novembre 2017 entre l’agence américaine de développement, l’Usaid et la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). Cet accord verra le déblocage de 31,6 millions de dollars par l’Usaid en vue d’accompagner la concrétisation de projets de développement en Afrique de l’ouest.
 
Sénégal : la guerre Wari et Millicom atterri devant la justice internationale
 
Le groupe sénégalais spécialisé dans le transfert d’argent, Wari a annoncé la saisine la Cour internationale de la Chambre de commerce internationale de Paris, dans le conflit qui l’oppose à l’opérateur de téléphonie luxembourgeois, Millicom, apprend-on ce vendredi de source médiatique. Quelques jours auparavant Millicom avait aussi dans le cadre de cette affaire saisi la même juridiction. Ces recours constituent le dernier épisode en date dans la guerre – par communiqués interposés – qui oppose les deux sociétés depuis fin juillet, lorsque Millicom a annoncé l’annulation du contrat de vente de Tigo Sénégal, conclu le 7 février avec Wari, moyennant 129 millions de dollars.
 
Togo : le budget 2018 sera en hausse de 8,2% par rapport à 2017
 
Le budget général 2018 s’équilibre en ressources et en dépenses à 1318,5 milliards F CFA contre 1218,9 milliards de francs CFA pour le budget initial 2017, soit une progression de 8,2%, apprend-on de source officielle.Selon le gouvernement togolais ce projet de budget a été élaboré en tenant compte de la nouvelle stratégie nationale de développement du Togo pour la période 2018-2022, à savoir le Plan National de Développement (PND), le programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) et les agropoles dans la politique de développement du pays.
 
 Sahel : Paris augmente son aide à la région
 
La France va augmenter de plus d’un tiers  son aide au développement dans la région du Sahel, qu’elle lie à la lutte contre les violences des groupes jihadistes, a indiqué le 09 novembre le nouvel envoyé spécial français pour le Sahel, Jean-Marc Châtaigner. « La France va augmenter sensiblement son aide au développement dans les pays de la région du Sahel pour faire face aux défis sécurité-développement qui se pose à cette région », a affirmé M. Châtaigner, cité par l’AFP. L’aide au développement à cette région est actuellement de l’ordre de 600 millions d’euros, elle augmentera de plus de 200 millions d’euros, selon un officiel de l’Agence Française de Développement (AFD) cité aussi par l’AFP.
 
Burkina Faso : la pluviométrie fausse la prévision dans la production de coton
 
La production de coton de la Société burkinabè des fibres textiles (Sofitex) au Burkina Faso devrait s’établir à 563 000 tonnes en 2017/18 selon les données issues des comptages capsulaires a indiqué le directeur général de la société, Wilfried Yaméogo, cité par commodafrica. C’est environ 14%  en moins de l’objectif que s’était fixé la Sofitex en début de campagne (650 000 tonnes).Parmi les causes avancées, figure  la pluviométrie qui  a été défavorable et l’invasion des champs par des parasites.
 
Togo : le prochain recensement de la population prévue en 2020
 
Le prochain recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) au Togo aura lieu en 2020, apprend-on de source officielle. Le 5è RGPH, informe le ministre de la Planification, Kossi Assimaidou, se distinguera du 4è par les modules du questionnaire mentionnant de nouvelles thématiques, mais également en termes de technologie de collecte et de traitement de données. « L’étape la plus importante des travaux préparatoires concernera les arrangements institutionnels nécessaires à faire, en vue de donner une base légale à l’opération et à la mobilisation du financement », ajoute-t-il.