Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 11/01/2018 – Niger, Côte d’Ivoire, G5 Sahel : économie, croissance, Défense, tourisme.

Afrique : léger rebond de la croissance en 2017 (banque mondiale)

La croissance en Afrique subsaharienne a enregistré un rebond à 2,4 % en 2017 après un net recul à 1,3 % en 2016, indique la Banque mondiale dans sa dernière édition du rapport intitulé «  Perspectives économiques mondiales », publié le 09 janvier 2018. Selon la même source, « cette progression reflète un léger redressement des trois principales économies de la région, à savoir l’Angola, le Nigéria et l’Afrique du Sud ». Toutefois, la croissance s’est avérée légèrement plus faible que prévu, selon ce rapport qui précise aussi que la région pâtit encore d’une croissance négative du revenu par habitant, de la faiblesse des investissements et d’un déclin de la croissance de la productivité.

Niger : le général Ahmed Mohamed nommé chef d’état-major

Le général de corps d’armée Ahmed Mohamed prend désormais les commandes des Forces armées nigériennes (FAN), en remplacement du général d’armée Seyni Garba, dont il était l’adjoint. La passation de commandement s’est déroulée, le 09 janvier 2017 à Niamey. Le général Garba, qui prend sa retraite, était aux commandes des armées nigériennes depuis 2011.

G5 Sahel : plus de la moitié du budget mobilisée

Plus de la moitié des 423 millions d’euros nécessaires à la mobilisation de la Force conjointe du G5 Sahel a été mobilisés, selon une annonce faite par le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Hubert Coulibaly. Selon le chef de la diplomatie malienne 293 millions d’euros ont été collectés auprès des donateurs qui en dehors des pays concernés sont l’Union européenne, la France (aide militaire et logistique), les Etats-Unis (aide bilatérale) et l’Arabie saoudite. Mis en place  en février 2014, le G5 Sahel est constitué de la Mauritanie, du Mali, du Niger, du Burkina Faso et le Tchad.

Côte d’Ivoire : un investissement de 3000 milliards FCFA prévu pour développer le tourisme

Le gouvernement ivoirien envisage de débourser environ 3000 milliards FCFA, pour relancer le secteur touristique, selon un communiqué du ministère du Tourisme. A cet effet deux fonds vont être mis en place au cours de cette année. Le premier  d’un montant de 500 milliards FCFA, devrait permettre la réalisation de nouvelles infrastructures d’envergure grâce à une grande mobilisation des acteurs privés. Tandis que le second (2500 milliards FCFA) va lui permettre de à l’État de rénover et de moderniser plusieurs routes, sites touristiques et grands hôtels.