Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 11/062017 (Nigeria, Niger, Mali, Sénégal : banque, BIA, santé, démographie, télécoms, Etisalat, coopération…)

Niger : le marocain Banque populaire contrôle désormais BIA-Niger

Le groupe marocain Banque Centrale Populaire (BCP) annonce la finalisation de la prise de contrôle de la Banque Internationale pour l’Afrique au Niger (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. Cette nouvelle acquisition permet au groupe BCP de se hisser au rang de premier groupe bancaire au Niger. Au terme de ces opérations, le groupe marocain détient, à travers sa filiale Atlantic Business International (ABI), 69,51% du capital et des droits de vote de BIA-Niger.

Nigeria : Etisalat quitte le pays

La compagnie de téléphonie émiratie, Etisalat, va finalement quitter le Nigeria, rapporte Financial Afrik. Avec ce départ, Etisalat Nigeria devient ainsi la plus grande victime de la pénurie de devises après le défaut de paiement d’un prêt de 1,2 milliard de dollars contracté auprès de 13 prêteurs locaux en 2013.

Niger : le gouvernement déplore un faible taux de contraception

Le taux de contraception estimé à seulement 12% chez les femmes ralentit la maîtrise de la démographie galopante au Niger, qui peine à nourrir ses 18 millions d’habitants, a déploré ce mardi 11 juillet 2017,  le gouvernement. « Le taux de contraception a connu une légère augmentation, de 5% en 2006 à 12%. La situation de la planification familiale demeure encore une préoccupation majeure au Niger », a déclaré Christelle Rakiatou Jackou, la ministre de la Population, à l’occasion de la Journée mondiale de la Population, citée par l’AFP.

Mali : Après l’attaque de Ménaka, des soldats toujours portés disparus

Une dizaine de soldats maliens sont toujours portés disparus depuis l’attaque survenue le 09 juillet à Ménaka (nord-est). L’attaque attribuée à des  « djihadistes » avait aussi fait des blessés dans les rangs de l’armée, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Sénégal : plus de 300 milliards FCFA sera injectés dans des secteurs-clés de l’économie

La Banque mondiale injectera 306,7 milliards FCFA pour financer quatre projets dans des secteurs clés de l’économie du Sénégal, rapporte Agence Ecofin. Selon la même source, les accords de financement ont été signés le 06 juillet 2017 par Amadou Ba, ministre sénégalais de l’économie et des finances et Louise Cord, directrice des opérations de l’institution financière au Sénégal.