Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 12/05/2017- (Mali, Ghana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire : fiscalité, économie, mutinerie, frontière, société…)

Mali : le ministre des Finances annonce la fin des exonérations discrétionnaires

Le gouvernement prépare un projet de loi visant à mettre fin aux exonérations « discrétionnaires », au niveau de la fiscalité, a annoncé le ministre des Finances Babou Cissé dans des propos rapportés par la presse locale. Selon M. Cissé, ces exonérations font perdre à notre pays des dizaines de milliards FCFA par an.

Ghana : l’agence de notation Fitch accorde une perspective stable à l’économie

L’agence de notation Fitch a accordé à l’économie ghanéenne la note B, équivalent à une perspective stable, a-t-on appris ce vendredi 12 mai 2017 de source médiatique. Fitch a salué les efforts entrepris par les autorités pour la stabilisation économique dans un contexte marqué par la chute des cours du cacao et une faible remontée des prix du baril de pétrole sur le marché international.

Côte d’Ivoire : Nouvelle mutinerie à Abidjan et Bouaké

La Côte d’Ivoire a renoué avec les mutineries de soldats ce vendredi 12 mai 2017, rapporte-t-on de sources médiatiques locales. Des soldats ont investi les rues de la capitale économique, Abidjan, mais aussi à Bouaké, tirant en l’air.

Ces évènements se passent au lendemain d’une demande formelle de pardon exprimée lors d’une audience avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara par des soldats qui s’étaient mutinés au mois de janvier 2017. Ces soldats au nombre de 4800 (essentiellement des anciens rebelles intégrés dans l’armée nationale ) avaient obtenu un premier versement de 5 millions FCFA sur des primes qu’ils réclamaient au gouvernement.

Bénin – Togo : début d’une opération de bornage de la frontière

Le Togo et le Bénin ont entamé une opération de bornage de leur frontière afin de corriger des « incohérences héritées du tracé des frontières par le colonisateur » a-t-on appris ce vendredi 12 mai 2017 de source officielle.

« 241 seront posées tout au long de la frontière. Elles permettront de corriger légèrement à certains endroits le tracé » lit-on sur le site officiel de la présidence togolaise, republicoftogo. Les deux pays partagent 644km de frontière commune, dont 100 fluviale.

Burkina Faso : saisie de plusieurs produits impropres à la consommation
 
Une opération de contrôle des prix et de la qualité des produits de grande consommation dans la capitale burkinabè, Ouagadougou a permis de recouvrer 4,5 millions FCFA à travers des sanctions infligées aux contrevenants.
 
«Les vérifications ont permis de constater sept types d’infractions au nombre desquelles, la pratique de prix illicites, le défaut de publicité sur les prix, la tromperie du consommateur sur le poids, le non- respect des règles de la facturation, la de produits périmés ou prohibés… », indique un communiqué du service d’information du gouvernement. Selon la même source douze types de produits impropres à la consommation ont été saisis et seront détruits. L’opération a été menée par les organes du  ministère du Commerce du 24 au 27 avril 2017.