Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 13/06/2017- Côte d’Ivoire, Ghana, Burkina Faso, Sénégal : Pêche, Bouaké, sécurité, frontières, nécrologie, BAD…)

Côte d’Ivoire : deux anciens rebelles arrêtés mardi à Bouaké, remis en liberté
 
Deux leaders des anciens rebelles démobilisés de Bouaké, la deuxième ville de Côte d’Ivoire, ont été remis en liberté provisoire ce jeudi 13 juillet 2017 après deux jours de détention, rapporte l’AFP. Le président du groupe des démobilisés, Amadou Ouattara, et son porte-parole principal, Mégbè Diomandé, avaient été inculpés de « trouble à l’ordre public et manifestation non autorisée » et emprisonnés mardi. Des ex-rebelles démobilisés avaient brièvement bloqué une entrée de Bouaké le 09 juillet 2017 avant d’être dispersés par la police. Ils réclamaient une prime de 18 millions FCFA.
 
Sénégal : décès de l’ancien président de la BAD, Babacar Ndiaye
 
L’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Sénégalais Babacar Ndiaye, est décédé dans la matinée de ce jeudi 13 juillet 2017 dans un hôpital de Dakar, à l’âge de 81 ans, annoncent des médias locaux. Babacar Ndiaye avait dirigé l’institution bancaire entre 1985 et 1995.
 
 
Afrique de l’ouest : huit pays créent une commission unifiée pour la négociation des accords de pêche
 
Quelque 8 pays d’Afrique de l’Ouest ont convenu de créer une commission unifiée chargée de négocier les accords de pêche, au terme de la conférence des ministres des pêches des Etats de la Commission sous-régionale et des Etats de la Commission de la pêche dans la zone ouest-africaine du Golfe de Guinée, tenue mercredi 12 juillet  à Nouakchott. Selon les informations relayées par APA, Les représentants des 8 pays (Mauritanie, Sénégal, Sierra Leone, Cap vert, Guinée, Guinée Bissau, Ghana, Liberia) ont précisé dans la déclaration finale dite « Déclaration de Nouakchott » que ladite commission veillera également au renforcement de la coopération dans les domaines de la recherche scientifique, de la surveillance maritime et de la lutte contre la pêche illicite et non autorisée.
 
Ghana- Burkina Faso : signature d’un accord sur la sécurité frontalière
 
Le Ghana et le Burkina Faso s’engagent à lutter contre le terrorisme aux frontières communes à travers un protocole signé entre les deux pays, le 13 juillet 2017 à Ouagadougou. Ce protocole va permettre de mutualiser la recherche de solutions aux défis et menaces sécuritaires communs aux deux pays.