Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 13/06/2017- Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire, Sénégal : budget, corruption, santé, développement …)

Ghana : l’Allemagne décaisse 100 millions d’euros pour soutenir le secteur privé

Le Ghana a reçu un montant de 100 millions d’euros du gouvernement allemand à travers son programme dénommé « compact for Africa » a appris Ouestafnews de source officielle, ce mardi 13 juin 2017. Selon le ministre des Finances du Ghana, Ben Ofori-Atta, ce financement est destiné à développer le secteur privé. A côté du Ghana, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal, la Tunisie, et le Maroc et le Rwanda sont aussi ciblés par le gouvernement allemand pour bénéficier des fonds du « Compact for Africa ».

Nigeria : le budget 2017 sera financé en partie grâce aux fonds recouvrés dans la lutte contre la corruption

Le budget 2017 sera financé à hauteur de 20% par l’argent recouvré dans le cadre de la lutte contre la corruption, a déclaré le conseiller juridique du président Buhari, Okoi Obono-Obla, cité par le quotidien privé local ‘’The Vanguard’’.

Côte d’Ivoire : la banque mondiale soutient le développement des villes secondaires

La Banque mondiale a approuvé au profit de l’Etat ivoirien, un soutien évalué à 120 millions de dollars, a-t-on appris d’un communiqué de l’institution financière, rapporte Agence Ecofin. Les fonds devraient servir au financement du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des villes secondaires (Piducas). Ce projet commencera selon les autorités ivoiriennes par Bouaké et San Pedro, respectivement, deuxième et troisième agglomérations les plus compétitives parmi les 14 capitales de district que compte le pays.

Sénégal : un besoin de 14 000 poches de sang en 2017

Le Sénégal a un besoin de 14 000 poches de sang en 2017 pour satisfaire la demande, selon une annonce du Centre nationale de transfusion sanguine (CNTS).  « En 2017, les besoins du Sénégal sont estimés à 14 000 dons de sang. Ces besoins sont ceux supposés d’une population de 14 millions », a précisé Saliou Diop, le directeur du CNTS, cité par l’Agence de presse africaine.

Sénégal : 78% des familles assurent les trois repas quotidiens à fin mars 2017

Les ménages sénégalais assurant les trois repas par jour au premier trimestre 2017 sont estimés à 78% contre 15% qui n’en prennent que deux, selon une enquête de perception de la conjoncture de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), rapportée par l’Agence de presse africaine. « Comparativement au quatrième trimestre 2016, la situation s’est amélioré de 2,7 points dans les grandes familles contre 2,4 points dans les familles moyennes », souligne la DPEE, cité par la même source.