Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 15/09/2017- Mali, Côte d’Ivoire, Niger, Nigeria : Ménaka, attaque, santé, climat, finance islamique.

Mali : une attaque à Ménaka fait deux morts dans les rangs de l’armée

Deux membres de la Garde nationale malienne ont été tués, un est « porté disparu » et un autre a été blessé dans l’attaque de leur véhicule à Ménaka, dans le nord du Mali, ont annoncé ce vendredi 15 septembre 2017, les Forces Armées maliennes (Fama). « Des hommes armés non identifiés ont attaqué à Ménaka un véhicule des Famas aux environs de 16H00 (locales et GMT). Cette attaque a fait deux morts, un blessé et un porté disparu, tous des personnels de la Garde nationale », a affirmé dans un communiqué l’armée malienne.

Côte d’Ivoire : un salon pour sensibiliser sur le trafic de faux médicaments

Le trafic de faux médicaments gagne de l’ampleur en Côte d’Ivoire et pourrait surclasser la vente illicite des stupéfiants, ont déploré ce vendredi 15 septembre 2017 à Abidjan des responsables du secteur de la pharmacie. « Le trafic de faux médicaments en Côte d’Ivoire remplace petit à petit celui de la drogue », a affirmé Linda Kaboré, pharmacienne et organisatrice de la première édition de « Pharmafrica EXPO 2107 », un salon africain destiné aux pharmaciens qui doit se tenir à partir 12 octobre 2017 à Abidjan. 5.000 participants issus des secteurs parapharmaceutiques, cosmétique, médecine et médecine sont attendus à l’exposition.

Niger : les inondations font 54 morts (nouveau bilan)

Au moins 54 personnes ont été tuées et 185.000 autres sinistrées à cause des pluies diluviennes qui ont frappé le Niger, selon un nouveau bilan annoncé le 14 septembre 2017 par le Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) à Niamey. Quelque 13.000 habitations se sont effondrées et environ 4.400 têtes de bétail ont été perdues, précise la même source. La région la plus touchée reste la capitale, Niamey, avec une vingtaine de décès, dont une majorité d’enfants.

Nigeria : le gouvernement lance son premier sukuk

Le gouvernement nigérian a annoncé jeudi 14 septembre, avoir lancé son premier sukuk souverain d’une valeur de 100 milliards de nairas (326 millions de dollars) selon le bureau de la gestion de la dette, rapporte Financial Afrik. L’emprunt lancé sur le marché local, est destiné à financer l’infrastructure routière dans les zones géopolitiques du pays.