Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 20/06/2017- Nigeria, Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali : G5 Sahel, référendum, médias, régulation, fiscalité …)

Sénégal : le parlement voté le nouveau code de la presse

Les députés sénégalais ont voté ce mardi 20 juin 2017 à l’unanimité, le projet de Code de la presse, un texte qui vient remplacer la loi de 1996. En souffrance depuis 2010, le nouveau code s’est longtemps heurté au refus de l’exécutif et des parlementaires hostiles aux dispositions relatives à la dépénalisation des délits de presse. Ces dispositions ont été finalement enlevées du texte qui donne plus de plus de clarification au statut de journaliste, à l’accès au métier, prévoit des mécanismes de financement des médias, etc.

Nigeria : le gouvernement fédéral compte élargir son assiette fiscale

Le gouvernement nigérian par la voix de son ministre des Finances, Kemi Adeosun  a annoncé son intention d’accroître sa base fiscale de 35%. « Nous ciblons une hausse de 35% du nombre de contribuables. Nous pensons que c’est faisable », a affirmé la ministre des finances lors d’une conférence de presse à Abuja, ce mardi 20 juin 2017. Alors que le pays  a une population active de 69,6 millions de personnes, les contribuables ne représentent que 12 millions de personnes, selon le gouvernement fédéral.

Mali -G5 Sahel : l’Onu en passe de voter la résolution sur la force conjointe

Le Conseil de sécurité de l’Onu pourrait procéder au vote d’une résolution sur le projet de force commune entre les pays du G5 Sahel, ce 21 juin 2017, selon des informations rapportées par l’AFP. Selon la même source un accord a été signé en ce sens entre la France et les Etats-Unis. Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso, qui composent le G5 Sahel, ont accepté en mars de constituer une force de 5.000 hommes, chargée d’une mission spéciale de contre-terrorisme dans la région du Sahel.

Mali : deux partis de la mouvance présidentielle appellent à un report du référendum constitutionnel

Deux partis membres de la majorité présidentielle (le Congrès pour l’initiative et la démocratie et le parti Yelema de l’ex-premier ministre, Moussa Mara )ont appelé ce mardi 20 juin 2017 à un report du référendum sur un projet de révision de la Constitution prévu le 9 juillet, pour “apaiser” les tensions nées de cette initiative. Ce projet de  révision très contestée par l’opposition et une partie de la société civile prévoit entre autres de mettre en place un Sénat, la mise en œuvre certains engagements de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali” signé en mai-juin 2015 entre le gouvernement et l’ex-rébellion.

Côte d’Ivoire : l’économie numérique assure 7 à 8% du Pib

L’économie numérique représente 7 à 8% du PIB de la Cote d’Ivoire, a déclaré Bruno Koné, ministre des et porte-parole du gouvernement. Selon le ministre, cité par le site de la présidence ivoirienne,  la Côte d’Ivoire est sur la « bonne voie » dans l’atteinte de la maturité numérique, en ce sens que les performances réalisées par la Côte d’Ivoire, lui ont valu 32 places sur l’indice de développement de l’internet, se classant au 14è rang en Afrique.