Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 20/09/2017- Nigeria, Togo, Ghana : IPOB, Biafra, banque, politique, manifestations.

Nigeria : le mouvement indépendantiste biafrais, classé sur la liste des « organisations terroristes » (officiel)

La haute Cour fédérale d’Abuja a publié un arrêté déclarant le mouvement pro-indépendantiste biafrais, IPOB comme «une organisation terroriste», a-t-on appris de source officielle, ce mercredi 20 septembre 2017. L’élection du président Buhari a coïncidé avec la résurgence de l’irrédentisme au Biafra (sud-est) dont l’indegenous peoples of Biafra (IPOB) en est le porte-drapeau.

Togo : les manifestations politiques de ce jour font un mort et dix blessés

Une personne a été tuée ce mercredi 20 septembre 2017 dans le nord du Togo lors de manifestations de l’opposition qui ont rassemblé des milliers de personnes à travers le pays, rapporte l’AFP. A Mango, dans l’extrême-nord du pays, « un enfant d’une dizaine d’années a été tué et 25 personnes blessées, dont 10 par balles » lors d’une manifestation de l’opposition, selon l’AFP qui cite « source proche de la présidence togolaise ».

Ghana : 25 banques sont concernés par le rehaussement de capital exigé par la banque centrale

Au Ghana, 25 banques sur les 35 que compte le pays sont lancées dans une course contre la montre afin de se conformer aux nouvelles dispositions édictées par la Banque centrale. En effet, selon des informations rapportées par Agence Ecofin, ces établissements disposent de moins de 50% des 400 millions de cedis que la banque exige désormais comme capital réglementaire. Les banques commerciales doivent désormais présenter un plan de restauration du capital sous 45 jours, puis s’acquitter de leurs obligations six mois plus tard.

Afrique : mise en place d’une commission continentale de l’audiovisuel et du cinéma

Les ministres de la jeunesse, de la culture et du sport  des États membres de l’Union africaine à Nairobi ont approuvé, ce mercredi 20 septembre 2017 au Kenya le projet de statut de la Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma (AACC), a-t-on appris de source officielle. Les ministres ont également approuvé la création du Secrétariat temporaire de l’AACC à Nairobi, au Kenya.