Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 20/10/2017- Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : Patrice Talon, crise, médiation, Edem Kodjo, santé, dengue.

Bénin : des milliers de manifestants contre les réformes annoncées par le président Talon
 
Des milliers de Béninois sont descendus dans la rue ce vendredi à Cotonou à l’appel des principales organisations syndicales du pays pour protester contre les réformes du président Patrice Talon et la vie chère, rapporte-t-on de source médiatique. La marche, qui s’est terminée en fin de matinée devant la Bourse du travail, a rassemblé « plus de 10.000 marcheurs », a affirmé l’un des organisateurs, cité par l’AFP.
 
Togo : l’ancien Premier ministre Edem Kodjo offre sa médiation pour une sortie de crise
 
La Fondation Pax Africana, dirigée par l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, a appelé ce vendredi le chef de l’Etat, la classe politique et la société civile au dialogue « pour trouver des pistes de solutions viables et durables pour le Togo ».
L’organisation affiche sa disponibilité à travailler avec les différents protagonistes pour une sortie de crise. «Il est temps d’aller vers un dialogue républicain et fécond susceptible d’éloigner le pays  de cette crise qui s’éternise car  le temps presse », déclare M. Kodjo selon le communiqué transmis à la presse.
 
Côte d’Ivoire : mis en place d’un programme de 2,6 milliards en faveur des jeunes les plus vulnérables
 
L’Union européenne (UE) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) ont lancé, ce vendredi, un programme d’un montant de 2,6 milliards FCFA pour soutenir le gouvernement ivoirien afin de venir en aide aux jeunes et adolescents les plus vulnérables. Selon la note conjointe d’information relayée par APA, ce programme de 4 millions d’euros prévu sur 18 mois, permettra de venir en aide à plus de 3000 enfants vulnérables y compris les enfants en conflit avec la loi.
 
Burkina Faso : la dengue fait 11 morts (officiel)
 
La dengue qui sévit au Burkina Faso a fait à ce jour 11 morts, selon une communication faite en conseil des ministres le 18 octobre 2017 par le ministre de la Santé. Dans le même temps, 4 017 cas suspects ont été enregistrés. Pour tenter d’endiguer la maladie, «des mesures ont été prises pour faire face aux besoins de sensibilisation des populations et de pré-positionnement des médicaments pour la prise en charge gratuite des cas graves dans tous les hôpitaux (CHR et CMA)», assure le compte-rendu du conseil des ministres. Du 23 au 30 octobre, une opération de pulvérisation spatiale est également prévue par les autorités.