Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 22/05/2017- (Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigeria, Gambia : Yahya Jammeh, justice, coopération, éducation, énergie… )

Nigeria : prêt de 500 millions de dollars de la Banque mondiale 

La Banque mondiale vient d’approuver l’octroi d’un prêt de 500 millions de dollars au gouvernement nigérian dans le cadre du programme d’investissement social (SIP). Citée par Agence Ecofin,  la conseillère spéciale à la présidence en charge du programme, Maryam Uwais a indiqué que l’appui de la Banque mondiale va permettre de « toucher plus de personnes se trouvant en dessous du seuil de la pauvreté tel que le vise le programme. »

Gambie : les biens de Yahya Jammeh gelés par la justice

La justice gambienne a gelé ce  lundi 22 mai 2017 les biens de l’ex-président Yahya Jammeh, soupçonné d’avoir détourné plus de 50 millions de dollars avant son départ en exil, a annoncé le ministre de la Justice.

« L’ex-président Yahya Jammeh a personnellement ou indirectement procédé au retrait illégal d’au moins 50 millions de dollars de la Banque centrale » de fonds appartenant à l’Etat, a déclaré à la presse, le ministre, Abubacarr Tambadou. « Nous avons obtenu aujourd’hui une décision de justice gelant ou opérant une saisie sur les biens connus dans le pays du président Jammeh et les sociétés qui lui sont associées », a ajouté M. Tambadou.

Afrique : la Côte d’Ivoire et le Ghana signent le traité de l’Alliance solaire internationale

La Côte d’Ivoire, le Ghana, la Somalie, le Djibouti et les Comores ont signé ce lundi 22 mai 2017 à Ahmedabad en Inde (où se déroulent actuellement les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement), le traité de l’Alliance solaire internationale lancée à l’occasion de l’ouverture de la COP 22 en 2015 au Maroc. Jusqu’ici ce traité n’avait été signé que par 13 pays africains dont le Burkina Faso, le Guinée Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, et le Sénégal.

Sénégal : les enseignants du supérieur en grève

Le syndicat des enseignants du supérieur (Saes) a annoncé une grève de 48 heures. « Le SAES décrète un mot d’ordre de grève de 48 heures, les mardi 23 et mercredi 24 mai 2017 », annonce le syndicat ce lundi 22 mai 2017 dans un communiqué. Par ce mouvement d’humeur le Saes veut rappeler le gouvernement à ses obligations notamment la concrétisation des accords signés en mai 2016