Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT le 28/04/2017- (Burkina Faso, Ghana, Nigeria : politique, CFOP, administration, énergie, climat, sécurité routière …)

Burkina Faso : manifestation pacifique de l’opposition

L’opposition burkinabé organise une manifestation pacifique contre la gestion du président Roch Marc Christian Kaboré, ce samedi 29 avril 2017 à Ouagadougou. « Il fallait laisser un temps minimal à nos dirigeants pour qu’ils fassent leurs preuves, plus d’une année a passé (… ) On n’a rien vu du tout » a déclaré le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré devant la presse.

Burkina Faso : recrutement annoncé de plus 20 milles agents dans  la fonction publique

Le gouvernement a annoncé pour cette année, le recrutement de 22 755 agents à travers divers concours d’entrée à la fonction publique. L’essentiel des postes prévus concerne les secteurs de la santé et de l’éducation, selon des informations fournies à la presse par le porte-parole du gouvernement burkinabè, Rémis Fulgance Dandjinou.

Nigeria : près de 1500 morts sur les routes au premier trimestre 2017

Les accidents de la circulation ont fait 1446 morts au premier trimestre 2017 au Nigeria, selon des chiffres de l’Agence nationale des statistiques (NBS, sigle en anglais) consultés par Ouestafnews. L’essentiel des victimes soit plus de 90% est constitué d’adultes mâles. En 2016, 5053 morts étaient recensés sur un nombre total de 11363 accidents routiers.

Ghana : démarrage des travaux de la centrale électrique de Tema

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a lancé le 27 avril, le démarrage des travaux de construction de la centrale électrique de Tema (25 km à l’est d’Accra) qui doit à terme produire 400 mégawatts d’électricité. L’inauguration et le démarrage de la production sont prévus début 2018. L’infrastructure va couter un milliard de dollars et la production selon les autorités ghanéennes et leurs partenaires,  sera basée sur un mix énergétique avec l’usage du gaz et du pétrole.

Afrique : lancement d’un fonds de 2 milliards pour les obligations vertes

La société financière internationale (SFI), entité de la Banque mondiale en charge du secteur privé, lance un fonds d’obligations vertes d’un montant de 2 milliards de dollars, dédié aux marchés émergents. Selon un communiqué de la Banque mondiale, relayé par financial Afrik, ce fonds vise à davantage développer les marchés locaux et à accroître les financements en faveur des projets d’investissement liés au réchauffement climatique.