Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 28/07/2017- Mali, Sénégal, Burkina Faso, Côte d’Ivoire : industrie, mine, coopération, justice, santé.

Mali : Rangold annonce l’augmentation de sa production d’or
 
L’entreprise minière, Randgold Ressources, active au Sénégal, en  Côte d’Ivoire entre autres, a annoncé l’augmentation de sa production d’or au Mali dans les cinq prochaines années. « Randgold Ressources produira au Mali entre 600 000 à 700 000 onces par an lors des 5 prochaines années (2017-2021), ce qui représente 19 à 20 de tonnes d’or » a déclaré lors d’une conférence de presse, Mark Bristow, le directeur général de l’entreprise sud-africaine.

Sénégal : les médicaments contrefaits suscite une forte colère des pharmaciens privés

Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS) compte organiser à partir de la semaine prochaine, une journée ’’Zéro pharmacie’’, pour dénoncer la restitution de produits pharmaceutiques saisis chez des vendeurs ensuite libérés sans avoir été jugés. Selon le secrétaire général du SPPS, Dr Assane Diop, son organisation compte aussi saisir la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’ouest pour dénoncer les faits.Selon l’Organisation mondiale de la santé  30 à 70 % des médicaments en circulation sur le continent africain sont contrefaits et tuent environ 800.000 personnes par an.

Côte d’Ivoire : les échanges avec la Chine, multipliées par six en deux ans

Les échanges entre la Côte d’Ivoire et la Chine ont été presque multipliés par 6 en deux ans, selon le ministre ivoirien du Commerce, Souleymane Diarrassouba  ces échanges sont passés de 1,44 milliard de dollars à 8,85 milliards de dollars entre 2014 et 2016. Ce qui fait aujourd’hui de la Chine, le troisième partenaire commercial et le premier fournisseur de la Côte d’Ivoire.

Burkina Faso : douze mois avec sursis, requis contre un journaliste

Le procureur du Faso près la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou, a requis 12 mois de prison avec sursis et une amende de 300000 FCFA pour le journaliste Lookman Sawadogo, accusé de diffamation par les magistrats membres de la commission d’enquête mise en place par le Conseil supérieur de la magistrature, rapporte l’AIB. Le jugement du dossier avait débuté le 13 juillet dernier, avant d’être renvoyé au 27 juillet.