Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 29/09/2017- Côte d’Ivoire, Mali, Togo : défense, réforme, Hamed Bakayoko, cybersécurité, éducation, crise, politique.

Côte d’Ivoire : l’expertise des généraux à la retraite
 
Le ministre d’Etat ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko a sollicité ce vendredi 29 septembre 2017 à Abidjan, l’aide des généraux à la retraite dans le processus de reconstruction de l’armée nationale. Un appel qui se déroule dans un contexte sécuritaire marqué par  des cas mutineries, et d’attaques répétées contre des commissariats de police et des brigades de gendarmerie. « J’ai besoin de vous, je ne viens pas déranger votre retraite, mais j’ai besoin de votre expertise, de vos expériences pour réussir ma mission‘’ a déclaré Hamed Bakayoko à la vingtaine de Généraux venus l’écouter » rapporte APA.
 
Afrique de l’ouest : 45% des grandes entreprises touchées par les cyberattaques
 
Près de 45% des grandes entreprises de l’espace ouest-africain sont piratées, a révélé Mack Coulibaly, directeur général de JIGHI INC, cité par APA au lancement de la deuxième édition l’Africa Cyber Security Conference (ACSC) qui a débuté le 28 septembre 2017à Abidjan. Selon M. Coulibaly, les cyberattaques et la vulnérabilité du cyber espace constituent une menace réelle pour les économies africaines fragiles.
 
Mali : la rentrée scolaire repoussée d’une semaine
 
La rentrée scolaire au Mali, initialement prévue le 2 octobre, a été reportée au 9 octobre, selon une décision du ministère de l’Education, expliquant cette nouvelle date par le souci de « mieux préparer » l’ouverture des classes partout dans le pays. A cause de fortes pluies enregistrées cette année au Mali, beaucoup d’écoles situées dans des bas-fonds, les plaines et autres zones inondables sont impraticables. Cette situation affecte le plus la région de Mopti.
 
Togo : la situation politique tendue a poussé 300 personnes à fuir au Ghana
 
La situation politique tendue au Togo a poussé près de 300 togolais  à fuir vers le Ghana voisin, a déclaré Tetteh Paddy,le directeur du Conseil ghanéen pour les réfugiés, cité par l’AFP. Depuis le 19 août 2017, les manifestations (réprimés par les forces de l’ordre) de l’opposition qui réclame désormais le départ du président Faure Gnassingbé se multiplient.