Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 30/11/2017- Côte d’Ivoire, Mauritanie : métro d’Abidjan, infrastructure, gouvernement, remaniement, migration, agriculture.

Côte d’Ivoire : pose de la première pierre du métro d’Abidjan
 
Les présidents ivoiriens Alassane Ouattara et français Emmanuel Macron ont posé ce jeudi 30 novembre 2017, la première pierre du projet du métro d’Abidjan, rapporte-t-on de source médiatique. D’un coût de 1,4 milliard d’euros entièrement financé par Paris, le projet, qui porte sur la première ligne d’un vaste réseau devant innerver la capitale ivoirienne, va fendre la ville du nord au sud sur près de 38 km.
 
Mauritanie : remaniement partiel du gouvernement
 
Le gouvernement mauritanien a été partiellement remanié avec la nomination  de Dia Moctar Malal au poste de ministre de la Justice et Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, précise un décret daté du 29 novembre 2017.
 
Afrique : l’Onu est en passe d’adopter la décennie de l’agriculture familiale
 
La Décennie de l’agriculture familiale 2019-2028 est sur le point d’être adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies, dont la seconde commission a déjà approuvé une proposition de résolution à cet effet, annonce un communiqué relayé par l’APS. Le document de résolution de la Décennie, proposé début octobre par un groupe de 14 pays dirigé par le Costa Rica, a été soutenu par 58 pays et son approbation par l’Assemblée générale des Nations unies est attendue pour la mi-décembre 2017. L’adoption de cette Décennie marque ‘’une étape historique de grande importance’’ pour l’agriculture familiale dans le monde. C’est le résultat d’une campagne de la société civile dans le cadre de l’initiative AIAF+10, précise le document. 
 
Afrique : 3800 migrants africains doivent quitter en urgence la Libye (officiel)
 
Quelque 3.800 migrants africains en Libye doivent être rapatriés d’urgence, a annoncé le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, soulignant que le chiffre global de migrants en Libye se situait « entre 400 et 700.000 ». «Les 3.800 recensés dans un camp, « veulent sortir le plus rapidement possible de ce guêpier » et doivent être rapatriés d’urgence, a affirmé Moussa Faki Mahamat lors du 5e sommet Afrique-Europe à Abidjan, soulignant qu’il y avait au moins « 42 camps de migrants » en Libye.