Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00 GMT- le 31/10/2017- Sénégal, Burkina Faso, Nigeria, Côte d’Ivoire : économie, Doing Business, énergie, limogeage.

Sénégal : gain de sept rangs au Doing Business
 
Le Sénégal a gagné sept places dans le dernier rapport Doing Business 2018  publié ce mardi 31 octobre 2017 par le groupe de la Banque mondiale. Le Sénégal occupe le 140e rang du classement 2018 contre 147dans le classement de 2017.
 
Nigeria : un ancien président 2,4 millions d’euros pour témoigner
 
L’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, a réclamé ce mardi 31 octobre 2017, la somme de 2,4 millions d’euros à l’ancien porte-parole de son parti, Olisa Metuh, pour accepter de comparaître comme témoin lors d’un procès pour corruption, selon une annonce de son avocat, rapportée par l’AFP. L’ex-porte-parole du Parti démocratique populaire (PDP) est accusé d’avoir acquis frauduleusement 400 millions de nairas (945.000 euros) en provenance  Sambo Dasuki, l’ancien conseiller à la sécurité de Goodluck Jonathan.
 
Côte d’Ivoire : la CIE enregistre une baisse de son bénéfice
 
La Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) a connu une baisse de son bénéfice de 6,277 milliards FCFA au premier semestre 2017 comparé à la même période de 2016, rapporte l’Agence de presse africaine (APA). « Cette baisse de la performance est liée notamment à la mise en œuvre des plans d’amélioration de la qualité de service, du produit (réduction de temps moyen de coupure), du rendement de la distribution […] » a expliqué un responsable de la CIE, cité par la même source.
 
Nigeria : deux autorités proches de présidence limogées   
 
Le secrétaire général du gouvernement, Bachir Lawal et le chef de service des renseignements, Ayodele Oke, ont été démis de leur fonction, selon un décret présidentiel. Les deux autorités de la présidence ont été écartées au mois d’avril dernier sous réserve des conclusions d’une enquête de l’agence anti-corruption sur 80 millions de dollars trouvés dans un appartement dans un quartier d’Osborne à Lagos, indique le document, cité par Financial Afrik.  
 
Burkina Faso : Issouf Sawadogo devient ministre de la Culture
 
Le président du Faso Roch Kaboré a nommé le 30 octobre 2017, Issouf Sawadogo au poste de ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, en remplacement de Tahirou Barry, démissionnaire. Le nouveau ministre burkinabè en charge de la Culture n’est pas très connu de la presse et du grand public du Burkina Faso. Il est présenté comme membre fondateur du Parti pour la renaissance national (Paren) auquel appartient Tahirou Barry qu’il remplace au gouvernement.