Les brèves en Afrique de l’Ouest à 19H00GMT – le 18 /04/2017 (Burkina, France, Mali, USA, scandales sexuels, Drogue)

Burkina : un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles

Le soldat français Sébastien L. faisait face au tribunal ce mardi 18 avril 2017 au tribunal correctionnel de Paris. Il est soupçonné d’attouchements sexuels et d’enregistrement d’image pornographique sur deux fillettes burkinabé de trois et cinq ans, alors qu’il était en mission au Burkina Faso.

Selon Ladépêche.fr, le soldat qui faisait partie de l’opération Barkhane au Sahel encourt une peine de 10 ans d’emprisonnement.

Cette affaire fait suite à d’autres scandales sexuels similaires impliquant des éléments de l’armée française, notamment en Centre-Afrique, où quatorze militaires français sont accusés de viol sur des mineurs âgés entre neuf et treize ans.

Mali : Attaque meurtrière contre l’armée dans le nord du Mali

Plusieurs militaires maliens ont péri ce 18 avril 2017 dans une attaque imputée aux « jihadistes » dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali, rapporte l’Afp. L’attaque qui est intervenue aux environs de cinq heures du matin a visé un camp de l’armée malienne à Gourma Rharous, une localité située à 120 km à l’est de Tombouctou.

L’armée malienne, selon la même source a perdu quatre militaires et des véhicules calcinés étaient visibles dans le camp durant l’assaut. Les victimes étaient des Bérets rouges, une unité d’élite de parachutistes.

Drogue : sept pays d’Afrique de l’Ouest sous surveillance du Narcotic control bureau

Les Etats-Unis ont placé sept pays de l’Afrique de l’Ouest sous surveillance particulière du Narcotic Control Bureau, selon un rapport sur la Stratégie internationale de lutte contre les stupéfiants de la même institution.

Les sept pays concernés sont le Bénin, le Cap Vert, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Nigeria et le Sénégal, selon l’Agence Ecofin qui rapporte l’information.

Bénin : 16 milliards FCFA de la Bad au secteur énergétique

La Banque africaine de développement (Bad) a accordé un appui budgétaire d’un montant de 16 milliards FCFA pour booster le secteur énergétique du Bénin, rapporte la presse locale. Le but de ce financement est de permettre au Bénin de disposer d’une capacité provisoire additionnelle en énergie de 310 MW, indique la même source.

Le Bénin comme beaucoup d’autres pays africains est confronté à une pénurie d’énergie électrique qui se manifeste par des coupures récurrentes dans la distribution du courant électrique.