Les footballeurs ouest africains attirés par la « professionnalisation » et la « médiatisation » du championnat sénégalais

Après la Jeanne d’Arc, « doyenne » des équipes de football du pays, qui a accueilli une demi-douzaine de Nigérians et de Gambiens qui ont accompagné le technicien malien, Mohamed Magassouba pour sauver sa place parmi l’élite du football sénégalais, la saison dernière, d’autres clubs ont suivi le pas.

C’est le cas de l’équipe dakaroise ASC HLM qui, en plus du Gambien Pa Amadu Gaï, s’est renforcé avec l’attaquant burkinabé, Djibril Compaoré.

Ancien joueur de l’ASFA de Yennenga et de l’Etoile filante de Ouagadougou, l’attaquant burkinabé a été titularisé lors du match HLM-Jeanne d’Arc de samedi comptant pour la 12-ème journée de ligue 1.

« Je suis venu à Dakar à la rencontre de mon ancien entraîneur à l’ASFA de Yennenga (Bamour Fall), il connaît mes ambitions d’aller jouer en Europe », a indiqué l’attaquant burkinabé.

Le technicien sénégalais qui dirige l’équipe des HLM l’a convaincu de porter les couleurs de son nouveau club et s’il réussit à s’imposer dans le championnat sénégalais, il pourrait aller monnayer son talent à l’extérieur, lui a-t-on expliqué.

« Il m’a expliqué que plusieurs agents et directeurs sportifs de clubs européens viennent suivre la Ligue 1 sénégalaise et qu’il y a beaucoup de possibilités », a affirmé le footballeur burkinabé.

L’US Ouakam, leader de la poule A s’est aussi renforcée pour la présente saison avec deux footballeurs guinéens.

Mais l’équipe de la périphérie de Dakar compte plutôt sur son milieu gauche, Karifa Kourouma, un des meilleurs joueurs de la phase aller du championnat. Lui aussi rêve à travers ses prestations de frapper l’attention des recruteurs très présents dans les travées des stades sénégalais.

« Le championnat sénégalais passe des matchs en direct à la télévision nationale et avec cette exposition médiatique, je peux avoir la chance d’être suivi à travers le monde », a-t-il indiqué.

Au milieu des années 90, des internationaux guinéen Momo Wandel Soumah, burkinabé Narcisse Yaméogo et malien, Aba Koné ont profité de leur passage à la Jeanne d’Arc de Dakar pour signer dans des clubs professionnels européens.

Il est vrai que le championnat sénégalais n’était pas professionnel à l’époque, les clubs versaient des salaires aux joueurs à la fin de chaque saison. Ces trois joueurs en plus d’avoir réussi à jouer dans leur sélection respective, ont été recrutés par des clubs européens mieux cotés.