Les gouvernements africains invités à créer un Fonds pour l’entreprenariat des jeunes

”Le Fonds pour l’entreprenariat des jeunes doit être mis en place là où il n’existe pas encore”, préconise la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans un communiqué qui relève que ce Fonds ”devrait rendre les jeunes entrepreneurs bancables à travers divers mécanismes comme les Fonds de garantie, le capital-risque et les subventions”.
La rencontre d’une journée a été présidée par le président de la Commission de la CEDEAO, Mohamed Ibn Chambas, en présence de représentants du gouvernement ghanéen ainsi que d’autres partenaires dont la Banque mondiale et le ministère de la Coopération du Danemark.
Les ministres de la Jeunesse et de l’Emploi des pays membres de la CEDEAO ont pris part à la rencontre organisée par la « Commission pour l’Afrique », récemment lancée par le Danemark.
Les participants ont demandé au secteur privé, aux organisations de la société civile, et aux partenaires au développement de soutenir davantage les initiatives des jeunes dans tous les secteurs.
Ils ont en outre plaidé pour une croissance économique durable en Afrique, estimant que c’est ”le moyen de garantir l’emploi, notamment celui des jeunes”.
Les participants à cette rencontre, issus de divers secteurs et disciplines du continent, ont suggéré aux gouvernements de mettre en place un environnement favorable à l’emploi des jeunes, en les consultant pour qu’ils ”s’approprient la politique d’emploi qui leur est destinée”.
La rencontre d’Accra est la troisième d’une série de cinq conférences organisées par la « Commission pour l’Afrique », créée en avril dernier en Copenhague par le gouvernement danois.
Cette commission est présidée par le Premier ministre danois et est composée de 18 hommes et de femmes d’Etat ainsi que d’éminentes personnalités africaines et danoises.
Les deux premières se sont tenues à Ouagadougou (Burkina Faso) en juillet sur les ”défis de l’éducation” et à Maputo (Mozambique) en août sur le thème ”femme et chômage”.
Les deux prochaines conférences se tiendront à Nairobi le 18 septembre et le 30 octobre.

.