Libéria : la peine de mort rétablie pour stopper la criminalité


Par Ouestafnews

L’Assemblée nationale du Libéria a unanimement approuvé la loi rétablissant la peine de mort pour lutter contre la montée de la criminalité dans le pays, a appris Ouestafnews de source autorisée.
La loi votée par l’assemblée a été promulguée par la présidente Ellen Johnson Sirleaf, rapporte la presse locale.
Selon les nouvelles dispositions, toute personne reconnue coupable d’acte criminel, sera pendue en public.
Le rétablissement de la peine capitale, abolie en 2000, est lié à la montée de la criminalité dans la capitale Monrovia où, au cours des deux derniers mois, plus de 300 vols à mains armées ont été signalés.
Les combattants de la guerre civile (1989-2003) et d’anciens policiers sont souvent accusés dans ces actes criminels.
Des organisations de défense de droits de l’Homme ont critiqué la décision arguant que le Libéria est signataire de conventions internationales qui plaident contre la peine de mort.