L’UEMOA lance des systèmes d’information énergétique dans 4 pays membres


Par Ouestafnews

Ce projet concerne le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau et le Mali, selon le commissaire chargé du département du développement de l’entreprise, de l’énergie et des télécommunications de l’UEMOA, Guy-Amédée Ajanohoun, cité par l’Agence d’information du Burkina (AIB).
Les autres pays membres de l’UEMOA — Bénin, Niger, Sénégal et Togo — disposent déjà d’un système d’information fonctionnel.
Ce séminaire de lancement constitue pour l’UEMOA, ”une étape cruciale du programme de mise en place d’un système de planification énergétique intégrée”, a indiqué M. Ajanohoun.
Le programme vise également à répondre à la nécessité d’améliorer la pertinence, la portée et l’efficacité des politiques énergétiques nationales et communautaires.
Le programme de déploiement de systèmes d’information énergétique se fixe comme objectif de rendre disponible la quasi-totalité des données des différents Etats membres de l’Union en vue d’établir une situation exhaustive, a déclaré M. Ajanohoun.
Pour sa part, le coordonnateur du SIE Afrique, Philippe Contant, a dit que le projet SIE- UEMOA ”est un projet ambitieux et innovant”. Il est ambitieux, ”car l’espace UEMOA sera probablement la seule région d’Afrique à pouvoir développer sa politique énergétique en s’appuyant sur les bases de données et les SIE de tous les Etats membres”, a expliqué M. Philippe Contant. Ce projet innove sur le plan institutionnel parce qu’il allie un promoteur public africain et un partenaire privé européen.
D’un coût de plus d’un milliard de francs, le projet est cofinancé à 50 pour cent par l’Union européenne.