Luis Cabral, destitué il y a près de trente ans par Nino Vieira, refuse de se prononcer sur le décès de son tombeur

Le président Vieira a été assassiné le 2 mars, tôt le matin par des militaires, de manière atroce selon certains témoignages.
Luis Cabral s’est dit « souffrant et préfère réserver ses commentaires (sur cette mort) à une période ultérieure », écrit l’hebdomadaire cap verdien A Semana sur son site web visité par Ouestafnews.
Luis Cabral est le frère d’Amilcar Cabral, autre héros de la guerre d’indépendance contre les colons portugais malheureusement assassiné avant l’accession du pays à l’indépendance.
« Pire ne pouvait arriver. (Mais) Qui sait, si tout ceci ne va pas conduire à des changements pour le bien du peuple ?», s’est contenté de dire l’ancien président cité par la même source.
Luis Cabral rappelle le journal, vit en exil au Portugal où il s’est installé depuis son départ du pouvoir après un bref passage à Cuba.
Le premier président de la Guinée Bissau indépendante est un des fondateurs avec son frère ainsi qu’Aristide Pereira (ex-président du Cap Vert) du Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap Vert.