Mali : deuil national de trois jours après une série d’attaques meurtrières 

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a décrété lundi un deuil national de trois jours en hommage aux victimes des attentats imputés aux groupes jihadistes qui ont fait une soixantaine de morts ces derniers jours, selon un communiqué officiel. La situation semble particulièrement se détériorer dans le centre du Mali, aux confins du Burkina Faso et du Niger, zone dans laquelle se concentrent les premières opérations de la force conjointe antijihadiste du G5 Sahel, organisation régionale regroupant ces trois pays, la Mauritanie et le Tchad.