Mali : le groupe Nusrat al-Islam revendique la série d’attaques meurtrières de janvier 2018 

Le Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (Jamaat Nusrat al-Islam wal-Muslimin), déclare être le responsable des attentats de fin janvier 2018 au Mali, rapporte le site francophone de la BBC. Le 27 janvier, des hommes armés ont tué au moions 14 soldats dans un assaut matinal, dans un camp militaire à Soumpi, près de Tombouctou.Le lendemain, trois autres soldats ont trouvé la mort dans une autre attaque d’hommes armés sur une base militaire dans la ville de Menaka. En plus de la revendication de ces attaques, ce groupe avoue que ce sont ses éléments qui ont attaqué les casques bleus de l’Onu, le 12 janvier.Ce groupe, allié du groupe al-Qaeda, a été formé par Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans le Sahel, la katiba Macina et la katiba Al-Mourabitoune.