Mali : Ag Ghali sur liste rouge américaine

A travers cette mesure « tous les biens de M. Ag Ghali sur le sol américain sont gelés et il est interdit à tout citoyen américain d’entrer en affaire avec lui », souligne une note du Département d’Etat américain parvenue à Ouestafnews.

A la tête d’un mouvement insurrectionnel indépendantiste dominé par des Touareg dans les années 90, Iyad ag Ghali, s’est mué en combattant « islamiste » à travers la création en 2011 d’Ansar Dine, avec le soutien d’Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), qui figure parmi les groupes considérés comme terroristes par les Etats-Unis.

Ansar Dine , Aqmi et le Mouvement pour l’unicité du djihad en Afrique de l’ouest(Mujao) sont les trois principaux groupes armés qui se réclament de l’islam et qui occupaient le nord, jusqu’à l’intervention militaire française de la mi-janvier 2013.

Un autre mouvement armé le MNLA (Mouvement national pour la libération de l’Azawad) leur avait pavé le chemin en ayant occupé l’essentiel des villes du nord malien après la chute au début de l’année 2012 du président Amadou Toumani Touré, renversé par un coup d’Etat. Mais le MNLA sera vite surpassé et exclu des villes occupées par ses « alliés ».