Mali : création d’un « fonds spécial » pour l’innovation

Comme dans la plupart des pays africains, la recherche est au Mali un secteur moribond.

Les autorités maliennes admettent d’ailleurs que dans leur pays, la recherche est confrontée « à
l’insuffisance de ressources internes affectées au financement des programmes et projets de recherche, le partenariat peu développé entre les structures de recherche et d’enseignement supérieur et la faible valorisation de la production scientifique », selon les termes du communiqué.

Ce Fonds spécial, destiné à corriger ces déséquilibre, va mettre en place « un dispositif de financement pérenne », promet le gouvernement.

En termes de budget, il sera « alimenté par des subventions budgétaires représentant 0,20 % des recettes fiscales, la contribution des partenaires et des prélèvements sur les contrats de licence et les concessions de brevet » en plus d’une « dotation de 500 millions de FCFA issue de la privatisation de la Société des télécommunications du Mali (Sotelma) ».

Intitulé « Fonds compétitif pour la recherche et l’innovation technologique », l’initiative est l’une des principales recommandations du Forum de l’éducation tenu en octobre 2008 au Mali, et aura pour tâche de sélectionner et financer des projets et programmes sur la base de critères répondant aux besoins de développement du pays.