Mali : des diplomates condamnent l’usage de la force létale contre les manifestants

Les Représentants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des Nations Unies en République du Mali ont dans un communiqué conjoint condamné l’usage de la force létale lors de la manifestation du 10 juillet 2020 organisée par le M5-RFP.

Ces organisations «condamnent l’usage de la force létale dans le cadre du maintien de l’ordre et invitent toutes les parties prenantes à la retenue et leur demandent de toujours privilégier le dialogue, la concertation et les canaux pacifiques de résolution des crises», précise le communiqué parvenu à Ouestaf News, ce lundi 13 juillet 2020.

Les auteurs du communiqués regrettent aussi la vandalisation d’édifices publics et aussi l’arrestation de leaders du M5-RFP, qui d’après eux, n’est pas de bonne augure concernant le dialogue prôné par le président Ibrahim Boubacar Keïta. La manifestation organisée par le M5-RFP s’est soldée par la mort de quatre personnes suite à des accrochages avec les forces de l’ordre.