Mali : désarmement de 1.500 combattants en deux semaines

La commission du processus « Désarment, démobilisation, et réinsertion » (DDR) a enregistré le désengagement de 1500 combattants ayant déposé leurs armes, deux semaines après le lancement du programme, rapporte l’AFP.

«Environ mille cinq cent combattants ont volontairement déposé les armes à Tombouctou, Gao et Kidal (nord). C’est vérifiable sur le terrain. Nous nous attelons à lever d’éventuels d’écueils », a annoncé le président de la Commission nationale chargée du programme DDR, Zahabi Ould Sidi Mohamed, cité par la même source.

Un accord de paix signé en 2015 entre le gouvernement malien et l’ex-rébellion prévoit dans le processus d’application du programme DDR la réintégration au sein de l’armée nationale des combattants d’ex-groupe rebelles ou pro-gouvernementaux.