Mali : douze blessés au cours d’une marche de l’opposition (médias)

Au moins douze personnes ont été blessées, ce samedi 02 juin 2018 à Bamako lors d’une « marche pacifique» de l’opposition interdite par le pouvoir qui a rassemblé plusieurs centaines de manifestants, à deux mois de l’élection présidentielle, rapporte-t-on de source médiatique.

«Il y a effectivement au moins douze blessés, dont un policier blessé au front et au moins un homme politique», un médecin de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, cité par l’AFP.

Cette sortie de l’opposition avait été préalablement interdit par Le gouverneur de Bamako avait interdit, «en raison de l’état d’urgence toujours en vigueur», a rappelé l’AFP.

«Dans le souci de préserver l’ordre et la tranquillité publics, afin de permettre aux autres concitoyens de vaquer à leurs occupations, les forces de l’ordre ont vite investi les lieux en vue d’empêcher tout attroupement de nature à troubler l’ordre public», indique un communiqué du ministère de la Sécurité parvenu à Ouestaf News.

Toutefois, le communiqué du ministère de la Sécurité souligne que «les manifestants ont blessé un policier à la tête qui a été évacué au Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré pour des soins », ne mentionnant point de blessés parmi les opposants.