Mali : IBK cède sur la dissolution de la Cour constitutionnelle

Le chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé ce samedi 11 juillet 2020, la dissolution de la Cour constitutionnelle suite à la manifestation organisée la veille par le mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP).

«Cette dissolution de fait de la Cour va nous conduire dès la semaine prochaine à demander aux autorités compétentes la désignation de membres pour que, rapidement, une cour reconstituée nous aide à trouver les solutions aux contentieux issus des élections législatives», a déclaré le président lors d’un discours à la Nation. La décision de la Cour constitutionnelle d’invalider une trentaine de résultats des élections législatives de mars-avril est une des causes du mécontentement du M5-RFP qui a exigé sa dissolution. Avec la dissolution de la Cour, le M5-RFP obtient ainsi satisfaction sur un des exigences, il reste maintenant la question de l’annulation des dernières élections législatives.