Mali : la Cedeao impose un blocus économique à l’exception des …

L'ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan, médiateur de la Cedeao dans la crise malienne. Image/Maliweb

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao, 15 pays) a décidé ce jeudi 20 août 2020 de l’arrêt de toutes les transactions économiques vers le Mali à l’exception de certaines catégories de denrées dites de première nécessité.

L’organisation communautaire dont fait partie le Mali a décidé de « la fermeture de toutes les frontières terrestres et aériennes ainsi que de l’arrêt de toutes les transactions financières et de tous les flux économiques et commerciaux entre les pays membres et le Mali », indiquent le communiqué publié à l’issue d’une session extraordinaire des chefs d’Etats tenue en visioconférence.

Toutefois, cette sanction économique ne concerne pas « les denrées de première nécessité, les médicaments et autres produits et équipements de lutte contre la Covid-19, les produits pétroliers et l’électricité». Le 18 août 2020, le président malien Ibrahim Boubacar Keita a été renversé et contraint à la démission par des officiers de l’armée nationale qui ont par la suite mis en place un Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Dans le communiqué susmentionné, la Cedeao dit dénier « toute légitimité » au CNSP et réclame le « rétablissement immédiat » du président Keita dans des fonctions de chef d’Etat.