Mali : le mouvement du 05 juin ne réclame plus le départ d’IBK

Le mouvement du 05 juin ne réclame plus la démission du président de la république Ibrahim Boubacar Keita, a affirmé un des ses leaders, ce mercredi 01 juillet 2020 à Bamako.

Le départ d’IBK ne figure plus en tête des revendications a déclaré Choguel Maïga devant la presse. Ce mouvement de contestation réclamait jusqu’ici le départ du président Keita comme préalable à l’ouverture d’un dialogue.

En tête des exigences du mouvement figurent «la dissolution du Parlement et la formation d’un gouvernement de transition dont le mouvement désignerait le Premier ministre». A défaut, le mouvement  se réserve le droit légitime à la désobéissance civile  pacifique, souligne Choguel Maïga qui n’écarte pas aussi une nouvelle manifestation le 10 juillet 2020.