Mali : l’opposition forme une coalition à trois mois de l’élection présidentielle

Une soixantaine de partis politiques et associations de l’opposition malienne ont formé le 29 avril 2018 à Bamako une coalition pour réaliser « l’alternance et le changement » à trois mois de l’élection présidentielle où l’actuel président, Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas encore annoncé son intention de briguer un second quinquennat.

Selon l’AFP qui relaie l’information, quelque 3.000 personnes ont assisté à la cérémonie de signature du manifeste de cette coalition affirmant que «l’alternance est un impératif de survie et de sécurité nationale», au Palais de la culture Amadou Hampâté Bâ.

Parmi les  signataires, on compte  Soumaïla Cissé, chef du principal parti d’opposition, l’opposant Tiébilé Dramé, ainsi que plusieurs candidats déclarés à l’élection présidentielle, s’y engagent à «mettre fin à l’immense gâchis qu’a été le quinquennat finissant».