Mali : trois candidats saisissent la cour constitutionnelle

Trois principaux candidats de l’opposition (Soumaïla Cissé, Aliou Boubacar Diallo et Cheikh Modibo Diarra) ont introduit des recours auprès de la Cour constitutionnelle malienne pour contester les résultats du premier tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé « a déposé (…) une vingtaine de recours auprès de la cour constitutionnelle pour bourrages, violation de la loi électorale, irrégularité », a indiqué le porte-parole M. Cissé, cité par l’AFP.

Le second tour prévu le 12 août prochain opposera selon les résultats provisoires le président sortant, Ibrahima Boubacar Keita, et le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé qui ont respectivement obtenu 41,42% et 17% des voix lors de la première manche.