Mali : un rapport onusien accable les groupes armés du nord

Un rapport de l’Organisation des Nations unies (Onu), publié le 29 août 2018, révèle l’implication de groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger dans des attaques dirigées contre les forces armées et de sécurité maliennes et dans la criminalité organisée.

Selon RFI, qui relaie le contenu de ce rapport «accablant», va même plus loin en citant des personnes comme Salah Ag Ahmed, maire de Talataye dans la région de Gao, décrit comme un membre influent du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (groupe signataire de l’accord d’Alger) mais également comme «un officier de liaison avec Ansar Dine et le groupe Etat islamique dans le Grand Sahara», deux organisations terroristes à l’origine d’attaques armées dans la zone.

Des membres des groupes armés signataires de l’accord d’Alger seraient impliqués dans des trafics de migrants, des trafics de drogues, ou encore du recrutement d’enfants, précise encore le rapport.